Les révoltés du Meermin et le rôle de Massavana / Slave mutiny aboard the Meermin and the part of Massavana.

 

Le Meermin (« sirène » en français) est un navire négrier de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales (Vereenigde Oost-Indische Compagnie, ou VOC) construit à Amsterdam sur un chantier naval de la Compagnie et lancé en 1760.

 

The Meermin was one of many slave ships owned by the Dutch East India Compagny . Her final voyage was cut short by the mutiny of her cargo of Malagasy people .

 

Maquette d’un négrier

images4

Conditions de vie et de voyage dramatiques et inhumaines des esclaves  au fond des cales des bateaux .images3

The conditions for slaves on a slave ship.

 

Le 18 février 1766 les esclaves que le Meermin transporte de Madagascar au Cap se révoltent et prennent possession du navire. Les faits sont connus et bien documentés grâce aux minutes (conservées aux archives du Cap) du procès qui a lieu par la suite.

carte-afrique-11

Les esclaves malagaches étaient arrachés à leur terre pour être envoyés par mer au Cap ( en Afrique du Sud , alors comptoir hollandais ).

The Meermin was a dutch slave ship  and trafficked in people . The Meermin left Madagascar to the Cape colony in southern Africa . The  slave mutiny took place in February 1766 and Massavana played a part in the mutiny . During the mutiny half the ship’s crew and almost 30 Malagasy lost their lives . Massavana , the leader of the mutiny ,  was sent ton Robben Island for observation , where Massavana died 3 years later .

 

Massavana ,

originaire de Tuléar , il est enlevé et envoyé au Cap avec 147 autres esclaves ( hommes , femmes et enfants) ; ils sont enchaînés en fond de cale , mais on fait aussi appel à eux pour des corvées . Au cours d’une entre elles , il fomente une révolte et réussit avec d’autres esclaves à prendre le contrôle du navire . Mais, trompés par leur méconnaissance de la mer et par l’équipage hollandais qui, chaque nuit, fait demi-tour vers leur destination d’origine, ils ne peuvent éviter le naufrage… Des esclaves sont alors fusillés , d’autres emprisonnés comme Massavana , et envoyés à Robben Island , déjà une île prison au XVIIIè siècle (pour y enfermer les esclaves rétifs) .

massavana

 

Photo du documentaire présentant Massavana

Les 406 ont donc regardé ce documentaire intitulé Les Révoltés du Meermin réalisé pour Arte en 2010 par Joe Kennedy et  Nick  Young , conduits par  l’archéologue Jaco Boshoff et l’historienne, spécialiste de l’esclavage, Lucy Campbell, tous deux originaires du Cap qui ont tenté de retracer avec l’appui d’archives  cette révolte d’esclaves réussie, dont les conséquences furent néanmoins dramatiques.

The 406 watched  the documentary of the Meermin slave mutiny

 

Documentaire: http://youtu.be/ZcMlOVOJ-m8

Les élèves avaient à répondre à une activité autour du documentaire et aussi à réagir .

 Réaction d’ Océane :

 » C’est bien de le savoir , comme le dit l’historienne dans le documentaire , il faut s’en souvenir et Massavana a été comme un héros , comme Mandela qui est devenu le président de l’Afrique du Sud. « 

 

Réaction de Julie : 

 » Massavana a pu refuser d’être esclave et s’est battu . C’est important de le savoir et d’en parler  . « 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s