Les Limites de l’Aube jouée par les 406 : le nom des esclaves / The 406 played  » Les limites de l’Aube » : the name of slaves.

Les 406 ont étudié en histoire le statut conféré aux esclaves  : considérés comme  » des biens meubles  » ( article 44 du code noir  réglant en 1685  la vie des esclaves dans les colonies françaises, étendu à la Réunion en 1723 ) les esclaves ne possédaient donc pas d’identité civile . 

En 1848 avec l’abolition de l’esclavage , il a fallu donner un prénom et un nom patronymique complet  aux anciens esclaves  pour qu’ils soient inscrits comme  citoyens sur les listes électorales , les rencensements de population et les registres de l’état civil .  21 000 nouveaux noms sont ainsi créés et sont encore aujourd’hui ceux de nombreux réunionnais .

 

In history the 406 studied the black code and the living conditions of slaves , who were considered as movable property . Their masters chose their name . Until 1848  the slaves didn’t get a surname .

 

affiche-expo

 

Photo de l’affiche de l‘exposition aux archives départementales de la Réunion , intitulée Les noms de la liberté ( exposition du 14 décembre 2013 au 31 décembre 2014) , composée d’une photo d’une esclave prénommée Hortense (attribuée à Constant Azéma avant 1787, photographe réunionnais ) et d’un montage d’une reproduction de registres de l’état civil .

L’inscription « Hortense Négresse avant 1848 » indique qu’il s’agit d’une ancienne esclave affranchie  . L’affiche met en regard l’humain et son identité, autrefois niée.

A partir donc du cours d’histoire , de l’étude de cette affiche affichée en classe , et de l’extrait de la pièce intitulée Les limites de l’Aube (1989) d’Axel Gauvin  (auteur réunionnais , né en 1944, qui a écrit des romans , de la poésie et des pièces de théâtre ayant pour thème  l’île de la Réunion ) , les élèves ont eu à réfléchir au sens du nom porté par les esclaves et à interpréter un passage .unknown1 L’auteur évoque dans la pièce la révolte d’esclaves quant au souffrances , aux humiliations qui leur sont  infligées .                                                                                                                                                                         

Dans cet extrait , les esclaves remettent en cause l’identité choisie par les maîtres , lesquels font preuve de cynisme et cruauté .

 

Axel Gauvin , an author from Reunion , wrote about a slave mutiny , against their suffering and  their humiliations .

 

 Scène jouée par Anne Jiany : Paslarose ; Mérédithe : Manecessité ; Yvana : la dame ; Nozika : le maître et Océane  les présentant :

 

Texte : Les limites de l’Aube ( 1989) .

Deuxième mouvement .

Scène 1 :

Paslarose – D’abord je ne veux plus , vous entendez, je ne veux plus , qu’on m’appelle PASLAROSE. Je veux un nom qui en soit un !

Manecessité– Celui qu’ils m’ont fichu , à moi aussi me brûle les oreilles. «  MANCESSITE » ! « MANCESSITE » ! Comment ai-je bien pu supporter ce sobriquet ! J’exige qu’on ne m’affuble plus de ce machin là !

Paslarose à Manecessité – Tu sais , le mien ne me posait pas de problème jusqu’au jour …

 

Scène 2  entrent le Maître et sa Dame .

Le Maître – Il est vrai chère amie , que l’on pourrait se contenter des premiers noms venus : Hector , Vénus, Hannibal et que sais-je ! Mais pourquoi Dieu nous a –t-il donné à nous , les blancs de l’imagination ? Pour ma part , j’ai toujours tenté- y –ai- je quelquefois réussi ? de ne pas sombrer dans l’ordinaire , le banal , le commun !

La Dame- riant – Qui ne se délecte , ô très cher , de la pétillance de vos mots d’esprit , de vos pointes …

Le Maître– De mieux en mieux .

LA Dame– Exhalaisons sudoripares… Coco de Channel !

Le Maître riant – Chère , très chère ! Hé bien , moi , comme il ne la sent pas , je l’ai tout simplement , appelé «  PASLAROSE » .

La Dame – Mon ami , mon ami !

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s