Mains d’oeuvres des 406 / Hands and art of 406 .

 

Les 406 ont participé au projet  » Mains d’oeuvre  » ( en interdisciplinarité dans le cadre du projet UNESCO et du concours sur  » Traites , esclavage , abolitions « )  avec une autre classe du collège , les 305 qui travaillaient eux plus spécifiquement sur le Land art , avec leur professeur d’arts plastiques : Mme Salamand .

Ce travail s ‘est construit en deux temps :  1. le temps de l’élaboration:  les mains moulées sont celles d’élèves .Ce travail  de moulage avait pour objectif d’établir un lien entre ces élèves et leur histoire, riche, métissée.

La main donne, reçoit, exprime, elle a caressé, prié, salué, frappé, travaillé. Elle est un langage, une mesure, un outil, un véhicule…

 

 

2. Le temps de l’installation dans un endroit chargé et symbolique : le sentier Bottard.

Il s’agissait ensuite d’installer ces mains sur le sentier Bottard , qui se trouve dans une ravine de St Gilles , ravine qui servait historiquemenent  à alimenter en eau les usines sucrières ( cf la sucrerie du domaine de Villèle , visitée par les élèves de 406  ). Ces ravines permettaient aussi aux Réunionnais de récupérer des plantes médicinales pour se soigner : ce qu’on appelait des  » zerbages  » .thumb_IMG_3365_1024

Ce sentier porte le nom du Docteur Bottard , qui officia dans un dispensaire , situé à l’emplacement du sentier , et soigna  des patients venus des quatre coins de l’île dans toutes leurs diversités d’origine, de culture, de religion et de statuts (esclaves aussi ) Ce médecin utilisait un mélange de la pharmacopée européenne et de plantes médecinales locales .

thumb_IMG_3368_1024

Plan du sentier Bottard.

En plaçant le moulage des mains des élèves en terre sur le sentier Bottard ( sentier chargé en histoire, mais aussi sentier pédestre emprunté aujourd’hui par le promeneur réunionnais ), le professeur avait l’intention de réunir  » la Réunion d’hier et  celle d’aujourd’hui par des empreintes (digitales), par des images, des traces, des souvenirs qui poussent de la terre dans la ravine comme des plantes, des fleurs  » .

Mains des 305 et 406 : Les mains d’oeuvre .

The pupils took part in an outdoor land art exhibition.
They first moddled their own hands in class with their art teacher, then they planted them along the Bottard path in Saint-Gilles Les Bains. Thus they created a link between past and present, an act of memory rooting back to their ancestors.
Publicités

Une réflexion sur “Mains d’oeuvres des 406 / Hands and art of 406 .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s