Les 406 visitent chemins pavés et monuments mémoriels de St Paul / Visiting places in St Paul with links to slavery.

Mardi 7 juin 2006 , les 406 sont partis à la découverte des chemins pavés de St Paul :

Sur St Paul , il y a 3 chemins pavés , conçus pour faciliter le cheminement à flanc de falaise et descendre en charrettes les récoltes de café, les chemins pavés ont tous été construits par des esclaves .

La voie constituant  » les rampes de Saint-Paul  » est le premier chemin tracé en 1698 et enpierré entre 1719 et 1723 . Le second tracé est le chemin de Bois-Rouge et le troisième est le chemin pavé de Lougnon  ou de Bellemène , anciennement appelé  » montée d’Hibon  » ( du nom des premiers arrivants sur l’île). Ce dernier a été restauré par l’association Bellemène-Pavé en 2002 , qui l’entretient et replante des arbres longtemps .

Ces chemins ont été construits sur le modèle des voies romaines , où 3 voies apparaissent distinctement .

Les élèves d’emprunter le chemin pavé de Bellemène , qui surplombe la baie de St Paul ,  » baie du meilleur ancrage  » où des milliers d’esclaves furent débarqués au XVIIIè et XIXè siècles en provenance essentiellement d’Afrique et de Madagascar . Ils ont ensuité réalisé sur les indications de Mme Salamand , leur professeur d’arts plastiques , un croquis du paysage .

De redescendre le chemin pavé…avant de rejoindre le centre de St Paul , où se trouvent les monuments mémoriels liés à l’esclavage étudiés en classe durant l’année :

  • Le collier ouvert d’esclave , réalisé en 1999 par Alain Louis Pradeau pour la commémoration du cent cinquantenaire de l’abolotion de l’esclavage .
  •  Les stèles , réalisées en 2005 par C. Rabenmanajaria et Polaine Courtis Fuma , rendant hommage aux esclaves malagaches , femmes et enfants compris , débarqués par milliers sur la plage.

 

  • A La marronne , statue placée devant la mairie de St Paul , érigé en 2010  par Polaine Courtis Fuma , rendant l’humanité à ces esclaves en fuite .

 

  • Et de finir  la matinée face à la mer dans un ancien cimetière d’esclaves (ensevelis dans le sable sans sépulture ), cimetière découvert en 2007 avec le cyclone Gamède , en   nous intéressant au mémorial et à la plaque commémorative réalisée en 2013 par Jack Beng Thi , rendant hommage aux eclaves venus d’Afrique et de Madagascar .

 

  • De reprendre le chemin du collège , après cette dernière sortie encore riche en Histoire et en émotions .
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s