La « Route de l’esclave » de l’UNESCO / The UNESCO « Slave Route »

https://i2.wp.com/wa1.www.unesco.org/new/fileadmin/MULTIMEDIA/HQ/ERI/images/slider_int_days_page/slider_slave_05.jpgcropped-project-supported-tall-eng1.jpg

Le programme de l’UNESCO « La Route de l’esclave »

lien vers le site web :

http://www.unesco.org/new/fr/culture/themes/dialogue/the-slave-route

« The Slave Route » UNESCO programm

lien vers le site web :

http://www.unesco.org/new/fr/culture/themes/dialogue/the-slave-route

L’ignorance ou l’occultation d’événements historiques majeurs constitue un obstacle à la compréhension mutuelle, à la réconciliation et à la coopération entre les peuples. Aussi l’UNESCO a décidé de briser le silence sur la traite négrière et l’esclavage qui ont impliqué tous les continents et provoqué des bouleversements considérables modèlent en conséquence nos sociétés modernes.

Lancé en 1994 à Ouidah, au Bénin, le projet La Route de l’esclave poursuit un triple objectif:

  • Contribuer à une meilleure compréhension de ses causes et des modalités d’opération ainsi que des enjeux et des conséquences de l’esclavage dans le monde (Afrique, Europe, Amériques, Caraïbes, l’océan Indien, Moyen Orient et Asie) ;
  • Mettre en lumière les transformations globales et les interactions culturelles issues de cette histoire ; et
  • Contribuer à une culture de la paix en favorisant la réflexion sur le pluralisme culturel, le dialogue interculturel et la construction des nouvelles identités et citoyennetés.

Ignorance or concealment of major historical events constitutes an obstacle to mutual understanding, reconciliation and cooperation among peoples. UNESCO has thus decided to break the silence surrounding the slave trade and slavery that have affected all continents and have caused the great upheavals that have shaped our modern societies.
The Slave Route Project, launched in Ouidah, Benin, in 1994, has three objectives, namely to:

  • Contribute to a better understanding
    of the causes, forms of operation, issues and consequences of slavery in the world (Africa, Europe, the Americas, the Caribbean, the
    Indian Ocean, Middle East and Asia);
  • Highlight the global transformations and
    cultural interactions that have resulted from this history; and
  • Contribute to a culture of peace by promoting reflection on cultural pluralism, intercultural dialogue and the construction of new identities and citizenships.
    The project has played a significant role in securing recognition by the United Nations, at the World Conference Against Racism, Racial Discrimination, Xenophobia and Related Intolerance, held in Durban in 2001, of the slave trade and slavery as crimes against humanity.

Une réflexion sur “La « Route de l’esclave » de l’UNESCO / The UNESCO « Slave Route »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s